La théorie de l’engagement : voici 5 leviers pour manipuler vos cibles

Et voilà, nous sommes en 2014.  Nouvelle année, et nouvelles résolutions … d’ailleurs, pourquoi attendre la nouvelle année pour prendre de nouvelles résolutions ? 😉

En tous cas, j’espère que vous avez passé d’excellentes fêtes.

Toutes les bonnes choses ont une fin, et ces articles n’échappent pas à la règle ! Nous allons clôturer les articles d’introduction au Dark Mentalisme en abordant le dernier des quatre principaux piliers : la manipulation.

Ce que vous devez savoir avant de commencer :

L’influence a toujours attisé les fantasmes des apprentis Dark-Mentalistes, et a toujours su effrayer les personnes lambda. Et ce pour la même raison : « la manipulation est vue comme une arme capable d’influencer n’importe qui pour faire n’importe quoi ».

Ne voyez plus la manipulation comme une arme avec un pouvoir illimité. Voyez la plutôt comme un ascenseur social. Cela vous permettra d’avoir une plus grande ouverture d’esprit, et donc de devancer ces pseudo-mentalistes mauvais manipulateurs qui se croient plus forts que Dieu.

 

La théorie de l’engagement

C’est dans les années 2000 que Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois développent d’après les travaux de Kiesler le concept d’engagement. Ce concept explique que tous les individus sont engagés par leurs actes, chacun les entrainant un peu plus dans le gouffre d’une soumission librement consentie :

« La soumission librement consentie traduit cette forme de soumission particulièrement engageante, qu’elle nous conduise à agir à l’encontre de nos attitudes, de nos goûts, ou qu’elle nous conduise à réaliser des actes d’un coût tel que nous ne les aurions pas réalisés spontanément. Tout se passe dans cette situation comme si l’individu faisait librement ce qu’il n’aurait jamais fait sans qu’on l’y ait habilement conduit et qu’il n’aurait d’ailleurs peut-être pas fait sous une contrainte manifeste. »

Cette théorie comprend 9 techniques, nous verrons dans cet article les quatre premières. Celles-ci sont de puissantes techniques qui détiennent plusieurs possibilités d’associations. Grâce à elles, vous pourrez influencer les actes d’inconnus, mais vous pourrez également arrêter d’en subir les effets.

• Le pied dans la porte

Cette technique illustre parfaitement la théorie de l’engagement : Son but est de demander un ou plusieurs petits services (actes qui engagent votre interlocuteur) pour ensuite lui demander le vrai service, lui étant plus coûteux.

Par exemple, vous demandez l’heure à un passant avant de lui soutirer quelques centimes pour le métro.

• La porte au nez

Similaire au pied dans la porte, elle consiste à donner une demande coûteuse à votre interlocuteur qu’il refusera, pour ensuite lui livrer votre vraie demande, elle étant moins coûteuse.

Par exemple, vous souhaitez aller regarder un match entre amis, alors que ce soir-là votre femme désirerait passer du temps avec vous.

Vous lui demandez alors si vous pouvez aller dormir chez votre ami car il organise une soirée, et qu’elle risque d’être longue. Votre femme refusera votre demande, et se mettra probablement en colère pour le lapin que vous lui posez.

Vous placez donc votre vraie demande en donnant l’illusion d’un sacrifice, en lui demandant si vous pouvez y rester juste deux heures, le temps du match.

Vos chances qu’elle accepte votre requête seront grandement augmentées.

C’est le principe même de la négociation : Vendre un objet 50€, pour si jamais le baisser à 35, alors qu’il n’a couté que 20€.

• L’amorçage

Le principe de cette technique est de donner dans un premier temps une requête à l’interlocuteur sans ses inconvénients, pour ensuite les lui livrer une fois qu’il l’aura accepté.

Vous demandez par exemple à votre collègue de bureau s’il veut bien finir de traiter le dossier que vous n’avez pas terminé, en ne lui disant qu’après qu’il est à finir pour le lendemain.

• L’étiquetage

Cette technique est très facile à utiliser. Elle consiste à « flatter » une personne dont on veut accentuer un trait de caractère, en la complimentant sur ce même trait.

Par exemple, si vous dites à votre petite amie que vous avez de la chance d’avoir une copine attentionnée, il y a de forte chance pour qu’elle vous chouchoute pendant un bon moment.

 

De grandes possibilités d’associations …

Chacune de ces techniques peuvent être combinées entre elles pour un rendu optimal, mais aussi avec n’importe qu’elle autre technique de manipulation dite « à froid ».

Il est tout à fait possible de flatter votre interlocuteur en lui disant qu’il est généreux 4, pour ensuite lui demander de vous aider à organiser une soirée, et ne lui dire qu’après qu’il faudrait qu’il paye la nourriture 3. Si il n’accepte pas, vous pourrez vous « sacrifier » en lui demandant de payer juste les boissons. 2

 

Ça y est, nous sommes à la fin de notre voyage d’introduction au Dark Mentalisme. Maintenant vous êtes grand, et vous pouvez désormais gambader librement dans les près obscur du Dark-Mentalisme et vous spécialiser dans un des quatre domaines : Séduction, Hypnose, PNL, et Manipulation.

« Mais… Des articles sur le Dark Mentalisme… Il n’y en aura plus ?! »

Bien sûr que si. D’ici quelques jours un sondage sera mis en place. Il aura pour but de savoir quel pilier vous souhaitez approfondir. Après une semaine de vote, je vous livrerai comme tous les week-ends un article sur le thème que vous avez choisi.

Bonne réflexion !

C’était La Théorie de l’Engagement et la soumission librement consentie.

J’attends vos commentaires…

A très bientôt !

Partager: