Gérer ses émotions négatives et recréer sa personnalité en profondeur.

Gérer ses émotions n’est pas insurmontable… loin de là. Je vous explique comment dans cette retranscription de vidéo.

Et voilà, c’est le retour des tutos psychos !

J’ai pleins de choses à vous apprendre aujourd’hui.

Gérer ses émotions… oui mais comment ?

Si vous voulez ne plus être soumis à vos émotions et que vous voulez vivre une vie bien plus épanouie et accordée à votre vraie personnalité…

Cette vidéo est faite pour vous.

Notre environnement, notamment les gens qui nous entourent.

Le stress du quotidien, contrôle ce que nous sommes.

Gérer son stress

Avec cette méthode, on peut apprendre à gérer son stress.

En fait, c’est comme si nous enclenchions les mêmes interrupteurs car nous vivons toujours les mêmes pensées.

Si par r exemple, je croise mon patron et que le dialogue ne passe pas, je déclenche des émotions négatives...

Ce qui me pousse à déclencher un comportement négatif.

Ce qui me fait ressentir une émotion négative.

La manière dont tu penses, agis et ressent, c’est ta personnalité : ton état d’être.

Le fait de se connecter aux réseaux sociaux et donc aux mêmes gens, réaffirme chaque jour ton identité.

Quand tu vas sur Facebook, Snapchat ou Instagram…

Tu actives les mêmes schémas neuronaux, tu vois les mêmes gens et tu as donc les mêmes émotions.

Tu peux voir ton cerveau comme un ordinateur où s’exécute des programmes informatiques.

A force d’activer les mêmes programmes, tu renforces ton identité qui est donc conditionné par ton environnement.

Quand tu ressens une émotion négative, c’est uniquement à un déclenchement du monde extérieur.

Une pensée négative a mené à un comportement négatif

Et tu as validé ce processus en te référant à d’autres expériences passées qui affirment cette pensée.

Tu as transformé cette pensée et ton comportement en émotion.

Mais d’où cela provient ?

Et bien simplement du fait que tu es en mode survie, tu vis en fonction de ton environnement.

Le mode survie et les émotions

Tu cherches à trouver ton bonheur grâce à lui :

  • Acheter un nouveau téléphone.
  • De nouveaux habits.
  • Un accessoire tendance… peu importe.

La société de consommation nous éloigne de plus en plus de notre véritable « nous »…

Et nous pousse à nous connecter à l’environnement et aux biens, mais à nous éloigner de ce que nous voulons vraiment…

Au fond de nous…

Le mode survie se manifeste par le fait de connecter nos sens, nos ressources psychiques, nos émotions à l’environnement.

Ce n’est pas nous qui contrôlons ce qui nous entoure…

C’est ta voiture, ton voisin colérique, ton compte en banque, tes soucis de famille.

Cela engendre du stress, de la peur, de la colère.

Les neurosciences et l’épigénétique ont démontrés que des gènes s’activent ou restent éteints…

En fonction de notre façon d’agir face à notre réalité.

C’est une découverte absolument incroyable de ces 5 dernières années.

98% de notre ADN n’est pas codé.

Ce qui signifie que l’on peut modifier notre santé en fonction de notre manière de vivre.

Et les neurosciences sont capables de le prouver désormais.

Si tu vis en fonction de tes expériences passées, tu réactives le même groupe de neurone.

Et plus tu réactives ces neurones, plus le signal prend de la densité, c’est ce qu’on appelle la neuroplasticité.

Neurosciences et épigénétique

Les neurosciences expliquent comment fonctionnent les émotions

Si tu penses que la vie est injuste ou que tu es nul, alors tu envoies un signal psychique, physiologique, neurologique qui activeront les hormones du stress. (Il est alors impossible de gérer ses émotions)

En réactivant chaque jour ce signal, tu le renforces et tu deviens alors “monsieur ou madame nul”.

C’est ta réalité personnelle qui a été activé à cause de ton environnement.

Alors, comment faire en sorte de modifier sa manière de penser ? (Et gérer ses émotions…)

Ce qu’il faut bien comprendre est qu’il ne faut pas uniquement changer tes pensées mais aussi tes comportements.

La manière dont tu agis…

Pour modifier tes émotions…

Parce que tu peux te dire :

« Je ne mangerai pas de chocolat »

Mais si tu vois du chocolat, ton corps agis, il est plus fort que tes pensées.

Pourquoi ? Tout simplement parce que ton corps est le véhicule de ton esprit.

Le ventre va gargouiller, ton corps va se déplacer vers le placard automatiquement…

Tu vas commencer à avoir des images qui défilent de toi en train de croquer dans ce sublime morceau de chocolat.

Le corps, en tant qu’esprit inconscient a activé un comportement et ce comportement a activé des pensées.

« Allez, juste un petit morceau, tu commenceras ton régime demain ! »

Donc, voilà pourquoi je parle de changer de personnalité.

Mais alors, t’es bien mignon, mais comment faire ?

L’idée est de dépasser votre corps, votre « moi » émotionnel…

émotions négatives

Gérer ses émotions négatives, son “moi” émotionnel

Que vous délivriez votre corps des chaines du passé et qu’il se soumette à vous dans l’instant présent.

En dépassant ce « moi » émotionnel, vous rompez les liens à tous les gens, endroits et conditions de votre vie qui réaffirment continuellement la même réalité.

Si vous avez rompu votre dépendance au chocolat et au sucre et que je mets ce beau gâteau devant vous…

Vous n’êtes pas obligé de le manger.

C’est un choix, vous ne subissez plus.

Mais si vous êtes accro et que vous le voyez, votre corps physiologiquement, chimiquement, subconsciemment…

De façon autonome et automatique…

Retourne alors à l’ancien état, à l’ancien moi.

Si vous appreniez à rompre l’émotion en la démémorisant, vous ne seriez plus lié à cette réalité.

On ne parle pas seulement du chocolat qui réaffirme votre addiction…

On parle aussi des gens qui réaffirment votre phobie sociale, de vo soucis du quotidien qui réaffirme votre stress…

De votre petit ami qui réaffirme votre jalousie, de vos souvenirs qui réaffirment votre manque de confiance.

Ce que je vous propose est de chasser votre égo, ce mode « moi contre l’environnement ».

Et de passer au mode « créatif », où vous observez ce morceau de chocolat.

Mais que vous êtes spectateur de cette addiction, émotion, pensée…

Et le chocolat ou tout autre émotion / addiction / anxiété n’auront plus d’emprise sur vous.

Pour ce faire j’ai créé un programme basé sur les neurosciences et épigénétique combiné à la méditation.

L’idée n’est plus de resté bloqué dans les émotions du passé.

Rester dans le passé

Mais de créer une vision du futur tellement forte, tellement puissante qu’elle vous paraitra réelle.

Concrètement, si vous êtes capable de pleurer en pensant à un souvenir triste, pourquoi ne pas créer une pensée heureuse qui vous fera exploser de rire ?

Pourquoi ne pas créer la joie ou le sentiment d’être illimité ?

D’être le bonheur, l’optimisme, l’attirance, la bienveillance.

Votre ancienne personnalité voudra revenir et vous devrez batailler avec elle.

Mais comme vous aurez supprimé tous les maillons qui vous raccrochent à cette toile…

L’ancien moi…

Eh bien celui-ci ne sera plus qu’un souvenir et vous le regarderez avec un détachement complet…

Et lui direz « C’était moi, ça ? Je ne me reconnais pas ! ».

Pour rejoindre le switch émotionnel, toutes les infos sont dans la descriptions.

C’était “gérer ses émotions négatives et recréer sa personnalité en profondeur”

A bientôt.

Partager: