fbpx

Influencer les gens grâce à 4 phrases magiques… ça vous dit ?

4 Phrases Magiques Pour Influencer Les Gens Rapidement

Je vous explique comment dans cet article clairement tournée, persuasion et hypnose conversationnelle.

Hey, tu savais que je possède un compte Instagram ?

Chaque jour une nouvelle vidéo sur le développement personnel.

Et tout un tas de publication cool, influence hypnotique, tout attaché !

La manière dont tu agences tes phrases, c’est une chose mais ce qui est le plus important, c’est de savoir quels sont les mécanismes psychologiques qu’il y a derrière ces phrases.

Concrètement, j’ai parlé de cette vidéo en disant « 4 phrases magiques pour influencer  les gens ».

C’est bien magique parce que finalement, il y a des mécanismes psychologiques qui ne se voient pas mais qui existent bien pour influencer les gens.

Et qui vont modifier la réalité de la personne.

Ces quatre phrases m’ont été inspirés par Eric ZEMMOUR qui n’arrête pas d’utiliser une phrase et qui est vachement importante en influence et c’est la suivante « mais vous savez très bien que + arguments ».

Cette phrase, elle est vachement puissante et je vais t’expliquer pourquoi mais on va plutôt la modifier en utilisant cette phrase-là « ce n’est pas à vous que je vais apprendre que ».

Pourquoi c’est puissant ?

Tout simplement parce que ça va jouer sur plusieurs levier psychologiques pour influencer les gens.

4 Phrases Magiques Pour Influencer Les Gens Rapidement

Le premier est de crédibiliser l’adversaire, c’est de jouer sur son ethos.

L’ethos c’est la crédibilité de la personne.

Ce n’est pas à vous que je vais apprendre que… du coup, on fait comprendre à la personne qu’elle a de la crédibilité, qu’elle a de l’importance.

Et donc c’est une manière de cadrer la situation donc ça joue également sur le principe de biais de cadrage.

Quand on cadre une situation, c’est qu’on la présente d’une certaine manière.

Si je te dis « fumer tue », est-ce que ça a plus d’importance que « fumer nuit gravement à la santé » ?

Forcément, ça a plus d’impact quand on dit « fumer tue ».

Donc là, on fait comprendre à la personne « ce n’est pas à vous que je vais apprendre que… ».

Ça fait comprendre à la personne qu’elle a une crédibilité parce qu’elle sait la chose. C’est une manière d’influencer les gens.

Mais en plus de ça, qu’elle l’a acceptée donc la personne est prise dans un cadre cognitif.

Et le problème, c’est que ça vachement difficile pour elle de trouver des arguments contraires parce que toi, tu l’as crédibilise, tu lui dis « écoute, tu es très intelligent, tu sais très bien de quoi je parle ».

Donc là, il y a un troisième levier psychologique qui rentre en ligne de compte, c’est la dissonance cognitive.

4 Phrases Magiques Pour Influencer Les Gens Rapidement

Il y a des croyances en face de moi sur lesquelles je ne suis pas forcément d’accord.

Mais cette personne me crédibilise donc du coup, ça va créer une sorte de tension entre ce que me dit la personne et ce que je pense moi et malheureusement, pour réduire cette tension intérieure, je vais devoir me mettre d’accord avec ce que dit la personne, au moins partiellement.

Donc Eric ZEMMOUR a parfaitement compris ce principe là et l’utilise tout le temps dans ses débats.

Donc n’hésitez pas à utiliser cette phrase « attends, ce n’est pas à toi que je vais apprendre que le mec qui va conduire la voiture pour ce soir, pour emmener les gonzesses, ça va être le mec qui va avoir le plus ça classe. Tu peux nous emmener ce soir ou pas ? ».

Phrase numéro 2 pour influencer les gens « si j’étais dans ta position, je penserais comme toi et tout comme toi ».

Le plus important quand on veut débattre avec quelqu’un, quand on veut l’influencer, c’est de lui faire comprendre qu’on est de son côté, qu’on est avec elle et qu’on n’est pas son ennemi.

Plus important encore, on n’est pas avec elle, on est comme elle.

On joue sur le principe de sympathie et on joue également sur le principe de Yes set.

Le Yes set, c’est de créer un cadre d’accord avec la personne.

On crée du oui dans sa tête pour qu’elle accepte l’argument qu’on veut lui faire accepter.

« Je suis d’accord avec toi oui, toi et moi, on est pareil, oui.

Si j’étais comme toi, je ferai la même chose, oui.

Et tout comme toi, il m’arrive de faire des exceptions, oui.

Donc je suis sûr que tu vas accepter de faire cette chose-là maintenant, oui ».

Il est très difficile de refuser pour l’inconscient quand on a accepté les demandes d’avant.

Donc cette phrase va jouer déjà sur le principe de sympathie, faire comprendre qu’on est proche de la personne, qu’on est complice.

Ça crée un rapport de confiance et on joue sur la ligne conductrice d’une suite de « oui » qu’on va créer dans la tête de la personne et on va balancer la suggestion en tout dernier.

Ça crée encore une fois un inconfort dans l’esprit la personne, il est très difficile pour elle de refuser notre demande.

La phrase numéro 3 va être un peu similaire à la phrase numéro 2 sauf qu’elle va jouer sur un principe psychologique un peu différent et c’est « je parie que tu es un peu comme moi ».

Encore une fois, ça joue sur le principe de sympathie mais ça peut aussi jouer sur le principe d’autorité parce que la personne voudrait être comme toi.

Elle voudrait te ressembler donc quand tu as de l’autorité sur elle, elle veut te ressembler et également quand tu es ami avec elle mais c’est encore plus puissant si tu as de l’autorité.

Le principe sur lequel on va jouer là, c’est le principe d’étiquetage et grâce au principe d’étiquetage, elle va vouloir prendre le rôle qu’on lui a attribué.

« Je parie que tu es comme moi, tu es quelqu’un de généreux mais qui a tendance à pas faire confiance tout de suite, tu vois ?

Genre à donner sans recevoir mais tu n’as pas confiance tout de suite.

Tu as besoin de temps, tu as besoin de connaître la personne en face de toi pour lui faire confiance, c’est ça ?».

Ce qui est important, c’est qu’on lui dit que c’est une personne qui est généreuse mais qu’il lui faut du temps pour faire preuve de générosité.

On joue là sur l’effet Barnum.

4 Phrases Magiques Pour Influencer Les Gens Rapidement

C’est un effet qui est utilisé dans les horoscopes.

C’est une sorte de description floue de la personnalité de la personne et tout le monde va se retrouver dedans.

Donc tu lui balances une qualité, tu vas l’étiqueter, la personne va faire en sorte d’avoir cette qualité sauf qu’il y a certaines choses qui font que cette personne n’agit pas de cette manière et tu le comprends tout à fait parce que tu es comme elle.

En lui faisant comprendre que tu es comme elle, qui a des avantages et des inconvénients de se comporter de cette manière-là, tu joues sur le rapport de confiance.

Donc voilà comment ça se passe.

« Je parie que tu es quelqu’un comme moi, tu vois, tu ne fais pas confiance tout de suite.

Tu es quelqu’un de généreux mais qui a tendance à prendre des distances début avant de faire confiance.

Donc je comprendrais tout à fait que tu ne veuilles pas me donner ces 50 € là parce qu’on ne se connait pas assez.

Toi et moi on est exactement pareil donc je comprends tout à fait, t’inquiète ».

On joue sur l’étiquetage en donnant une qualité.

On lui fait comprendre qu’on est exactement comme lui et on joue sur l’effet de Barnum c’est-à-dire une description floue qu’il lui fait comprendre qu’on le comprend tout à fait.

Que l’on sait qui il est parce qu’on est également la même personne.

Phrase numéro 4, « il y a 2 types de personnes dans la vie ».

On joue sur le principe de choix illusoire.

On va présenter deux types de personnes, 2 situations, 2 caractères différents pour savoir comment influencer les gens rapidement.

Dans une de ces deux situations, on va présenter une personne qui est plutôt négative, une personne que ne veux pas être l’autre et de l’autre côté on va présenter quelque chose de plus attrayant.

« Tu sais dans la vie de type de personnes, celles qui prennent des risques et celles qui ont peur ».

Tu vois forcément la personne va vouloir être considérée comme quelqu’un qui prend des risques plutôt que comme quelqu’un qui a peur.

C’est une manière encore une fois de cadrer la situation et de l’inciter à choisir la meilleure option.

On joue implicitement sur l’ethos de la personne, sur sa crédibilité.

Soit tu fais partie des loosers, soit tu fais partie des gagnants.

C’est toi qui décides.

Le choix illusoire est très puissant !

Il est très utilisé notamment en vente avec des phrases du style « vous préférez qu’on signe le contrat maintenant ou vous préférez qu’on prenne un café avant ?».

On va placer la réalité de la personne dans deux choix.

Même s’il existe d’autres alternatives, il est très compliqué pour nous de présenter une 3ème solution.

Autre exemple, imaginons que tu veuilles que la personne fasse du sport avec toi.

« Tu sais quoi ? Là j’ai décidé de me mettre à courir en fait là.

Ouais, parce que je me suis posé la question en fait.

Je me suis dit c’est qu’en fait, il y a 2 types de personnes dans la vie.

Il y a ceux qui souffrent pour réussir et il y a ceux qui restent dans le canapé à bouffer les chips tu vois.

Moi j’avoue que j’ai pris ma décision et j’ai acheté des super chaussures.

Ça te dit de venir courir avec moi demain ? ».

Et tu sais quoi ?

Il y a 2 types de personnes dans la vie.

Ceux qui s’abonnent à cette chaîne et ceux qui décident de partir et de le regretter.

C’est ton choix.

Merci d’avoir regardé cette vidéo sur comment influencer les gens rapidement.

On se retrouve très bientôt !

Tu peux rejoindre notre école d’intelligence sociale je t’explique dans la description.

 

4 phrases magiques pour influencer les gens rapidement
Partager:

Comment calmer les gens en colère rapidement ?

Je te livre mes conseils en psychologie pour contourner cette émotion négative avec tes proches ou collègues… Bah alors, tu ne viens plus sur Instagram ?

Comment calmer les gens en colère rapidement

Et pourtant j’ai un compte et en plus il est tout neuf, rejoins-nous, il y a pleins d’aventures qui t’attendent, influence hypnotique.

Tu peux imaginer la colère comme un ballon.

Imagines que tu vas gonfler un ballon.

Au départ, tu te rends compte que quand tu mets une aiguille dessus, il n’explose pas.

Plus tu le fais gonfler et que tu essayes et plus tu te rends compte qu’il y a possibilité qu’il éclate jusqu’à ce que le ballon explose.

La colère est exactement la même chose.

C’est une émotion qui s’accumule et la première chose à savoir sur la colère et c’est une bonne nouvelle, c’est que tu es rarement la personne qui est à l’origine de cette colère.

Par contre, tu es celui qui prend un grand coup dans la tronche et qui est aux premières loges quand la colère explose.

Et deuxième bonne nouvelle, c’est que les gens ne veulent pas rester dans cet état de colère et ça c’est une bonne chose si tu veux apprendre à calmer les gens rapidement.

C’est la vidéo d’aujourd’hui mais tout d’abord, j’aimerais qu’on aborde les stratégies à ne surtout pas adopter quand tu veux calmer quelqu’un.

Comment calmer les gens en colère rapidement

Numéro 1, la stratégie du délai.

« Attendez, vous vous foutez de ma gueule, ça fait 20 minutes que j’attends et je dois encore patienter, c’est quoi cette blague ?».

« Ecoutez monsieur, il n’y a pas de solution, c’est comme ça et si vous le prenez cette manière, je reviens quand vous serez calmé et puis c’est tout ».

La stratégie du délai est une mauvaise méthode parce que la personne est énervée après l’environnement.

Et c’est comme si l’environnement lui fait un doigt d’honneur en lui disant « écoute ! ce n’est pas toi qui décides ! tu vas patienter tranquillement, merci ».

Alors que concrètement, la personne attend que ça soit l’environnement qui la calme.

Et une frustration qui s’est accumulée, et c’est comme si qu’on disait la personne :

« Écoute, tu vas patienter, je n’ai pas le temps pour toi, fout-moi la paix ».

Donc c’est une mauvaise stratégie.

Numéro 2, la stratégie de l’ignorance.

« C’est juste n’importe quoi, il faut trouver une solution ».

« Ouais allô, ouais tu en es où toi ?

Oui écoutez monsieur, on va trouver une solution, ne vous inquiétez pas.

Ouais, j’arrive ».

Tu connais peut-être des gens qui ont cette stratégie qui est de contourner un petit peu le problème en faisant une blague par exemple.

Ça me rappelle une scène dans Malcolm où sont père justement fait des grimaces quand son fils se met en colère, c’est exactement le même problème.

C’est qu’on contourne la colère soit en ignorant, soit en feignant une autre émotion.

Et ça, ça va avoir tendance tout simplement à accumuler de la frustration et la colère éclatera plus loin dans peut-être 1 jours, 2 jours, 3 mois, 2 ans 20 ans, peu importe.

Numéro 3, la stratégie du raisonnement.

Ecoutez ! il y a aucune raison de vous énerver !

D’ailleurs, votre attitude ne va pas changer les choses, on est bien d’accord et si on analyse de la situation, est-ce qu’il y a vraiment nécessité de s’énerver quoi ?

Moi je ne suis pas sûr, allez bref, il n’y a pas mort d’homme, calmez-vous ».

Trouver des arguments logiques dans une situation émotionnelle n’est pas du tout cohérent et donc le fait de vouloir minimiser l’impact d’une émotion avec des arguments n’est pas du tout une bonne stratégie.

Numéro 4, la stratégie du sauveur.

« Bon, tu n’y arrives pas, il n’y a pas de problème.

Ecoute, va te poser dans le canapé et moi je vais continuer à ta place.

Qu’est-ce que tu en penses ?

Allez donne-moi ça je m’en occupe ».

Dans cette situation, on ne répond pas la frustration, on la décale et en plus on sous-communique le fait que la personne ne peut pas résoudre ce problème.

Encore une fois, c’est une question de frustration qui va s’accumuler et le fait d’infantiliser la personne, ça va avoir tendance à créer d’autres contextes similaires.

La personne va dire « ok, bon, j’ai trouvé une astuce.

A chaque fois que je vais être frustré, je vais lui dire que je n’arrive pas ou que ça va pas du tout, comme ça va le faire à ma place ».

Ce n’est pas bon pour la personne parce que du coup elle se sent soit frustrée et en plus de ça elle peut se dire que tu es une bonne poire et que tu vas agir à sa place.

Numéro 5, la stratégie de l’attaque.

« Déjà mon petit gars tu vas te calmer, tu vas redescendre sur Terre, ok ?

Je ne suis pas ton pote.

Moi aussi je peux hausser le ton, je n’en ai rien à foutre, tu te calmes ».

Bon, je n’ai pas besoin de te faire de dessin, tu connais la situation attaque.

Plus on attaque, on escalade, on escalade jusqu’à ce que ça pète complètement.

Maintenant j’aimerais te parler d’une stratégie en 4 étapes qui te permet de calmer une personne et ça peut tenir dans l’acronymes DEDS.

Le premier D est pour se dissocier de la colère.

L’idée est tout simplement de prendre du recul par rapport à l’émotion et de la regarder comme si tu étais devant ta télé.

Tu as vu, il est énervé.

Je pense que ça vient de l’épisode précèdent, quand il s’est pris la tête avec Clara.

Le mec il a accumulé, accumulé et ça explose.

Ah ces gonzesses, je te jure.

Te dissocier et observer comme un spectateur, ça va te permettre d’analyser.

Et c’est la deuxième, enquêter.

Une fois qu’on s’est dissocié émotionnelle et qu’on a pris connaissance du fait que cette colère n’est pas dû à toi mais d’une accumulation, on peut enquêter et chercher à comprendre ce qui se passe dans la tête de la personne, et de savoir comment la calmer.

Comme je l’ai expliqué, la colère est une accumulation de frustration et c’est notion, tu peux l’apprendre dans le petit ebook que j’ai écrit sur le sujet et c’est tiré des recherches de Paul EKMAN et du Dalaï Lama sur les émotions.

Ce petit s’appelle l’Atlas des émotions, ça permet de comprendre comment fonctionne les émotions et comment s’en libérer.

Ça va te permettre d’être plus empathique, comme on fait là aujourd’hui.

Selon le Dalaï Lama et Paul EKMAN, nous sommes en colère quand quelque chose nous bloque ou quand on a l’impression que quelque chose est injuste.

Et c’est donc ces deux causes qui créent de la colère.

Qu’est-ce qui bloque l’autre et qu’est-ce qui le met en colère ?

Tu dois te concentrer uniquement sur ça dans la deuxième étape et comprendre la raison de cette colère.

Etape numéro 3, dialoguer.

Comment calmer les gens en colère rapidement

« Écoutes, je comprends tout à fait raison de cette colère et si tu veux on peut en discuter maintenant ou attendre un petit peu.

C’est toi qui vois, tu es libre de m’en parler maintenant ou un peu après ».

Ou alors si tu es la personne qui a provoqué cette explosion colère tu peux lui dire « écoute, je comprends tout à fait.

Je n’ai pas voulu te blesser, je suis vraiment désolé pour ça.

Est-ce que tu veux qu’on en parle tout de suite ou un petit peu après ?

C’est toi qui vois ».

Il faut absolument en parler et faire comprendre à la personne qu’il faut crever l’abcès.

C’est une bonne manière de recadrer la situation et de faire comprendre que quoi qu’il arrive, la personne doit en parler.

Enfin, 4e étape, solutionner.

Une fois que vous avez mis un plat toutes les frustrations de l’interlocuteur, il faut essayer de trouver une solution.

Et savoir dans quel sens aller pour ne plus que cette colère soit un frein dans la relation.

Ok, je comprends mieux, tu t’es sentie délaissée, tu avais l’impression que je n’en avais rien à foutre de toi et je comprends bien.

Maintenant, qu’est-ce tu penses qu’on doit faire dans le futur pour que tu sois bien ?

Que tu n’es plus cette frustration et cette colère qui interviennent comme ça ?

Dis-moi tout !

Voilà ce que j’avais à dire sur “comment calmer la colère des gens”.

En tout cas merci à tous, on est presque 4.0000 sur la chaîne.

J’ai qu’une chose à dire, merci.

Et Hey, salut et tu peux rejoindre notre école d’intelligence sociale je t’explique dans la description.

 

Comment calmer les gens en colère rapidement
Partager: