fbpx

L’intelligence émotionnelle peut-elle être améliorée grâce à Google ? Oui, c’est possible.

Salut, ça ne va pas du tout.

Ecoutes, là, il faut que je te dise quelque chose, ça ne va pas.

Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Je vais te le dire.

Je suis tombé sur un site internet mon petit gars, ça fait flipper.

Je ne sais pas si tu connais une entreprise qui s’appelle Google.

Ces mecs sont des malades, ce sont des psychopathes.

Je ne sais pas si tu es au courant mais Google s’intéresse à l’intelligence (émotionnelle) artificielle.

Et là, ils ont sorti un truc.

Alors, peut-être que tu vas te foutre de ma gueule parce que ça fait 3 ans, 4 ans que c’est sorti, je n’en sais rien.

Je suis tombé dessus suite à une vidéo d’une américaine qui s’intéresse à tout ce qui est intelligence émotionnelle.

Et c’est un truc de fou.

C’est à la fois flippant et c’est aussi passionnant.

Concrètement, qu’est-ce que c’est ?

C’est tout simplement un site internet qui te permet d’analyser les expressions…

Les émotions que tu as sur une photo. Regarde bien.

Donc là, concrètement, j’arrive que cette page, tranquillement…

J’ai juste à uploader une petite photo.

On va voir, on va tester.

On va prendre un petit exemple avec une photo de profil que j’avais mis sur mon compte personnel…

Je tiens à le préciser.

Et regarde bien, là, il demande si je suis un robot, et c’est un truc de fou…

Mais le site à été capable de savoir quelle émotion est suscitée sur la photo. Voilà.

Améliorer son intelligence émotionnelle : Fin de la vidéo, au revoir.

Non, non, franchement, c’est un truc de ouf.

C’est-à-dire qu’ils sont capables de savoir quelle émotion est suscitée grâce aux micros-expressions.

Donc toi, si t’intéresses à tout ce qui est intelligence émotionnelle, c’est un kiff.

Je te traduis en français.

En gros, ils ont été capables de savoir qu’il y avait de la surprise sur mon visage.

Mais ce n’est pas fini !

Ils sont confiants à 100%.

Chez Google, il n’y a pas de soucis.

Nous, je vous le dis : les 2 points là.

Les 2 points au niveau de yeux, les yeux comme ça…

Tu mets 4 points, bon, algorithme : on est sur de la surprise.

Après, ce n’est pas ça qui est le plus ouf, c’est plutôt la catégorie…

Tu vas voir.

Déjà, on va aller sur étiquette.

Là, ils sont capables de voir tout ce qu’il y a sur la photo.

Donc là, calvitie, ce n’est pas marqué, non ?

Mais ils sont capables de savoir que j’ai des cheveux, ça fait plaisir.

Que j’ai un menton, que je fais une expression facile.

Front, ça, forcément, on voit que j’ai un front qui est là, quoi.

Coiffure, joue, nez, enfin il détecte tout ce qu’il y a sur la photo.

Mais le plus ouf, c’est ça.

Par contre, il y a quelque chose que je n’ai pas compris, il est écrit que :

  • Je fais parti du parlement de Malaisie.

Ça, je ne sais pas. Il y a un petit bug au niveau de Google, bon, ça…

C’est 2-3 réglage, ce n’est pas un problème…

  • Je m’intéresse à la psychologie.
  • Teo Eng Tee.

Ça c’est clair et net, moi, je suis fan. (Je ne sais pas ce que c’est).

  • J’aime l’hypnose.
  • Je suis dans la persuasion
  • Et que cette photo a été publiée en 2018.

Et ça, c’est vrai. Ça, c’est vrai.

Et donc, quand tu vas en bas, il y a des sites internet qui correspondent à cette photo.

C’est-à-dire que moi, je suis affiché sur des trucs, je ne savais même pas.

TV info, secret, je n’y suis jamais allé, je ne vais pas te mentir.

En bref, ta photo est connectée à pleins de sites internet et dans recherche sécurisée.

On voit que je suis un adulte, que je fais des parodies.

Alors ça, je n’ai pas compris.

Même si oui, j’ai fait des vidéos à la con il y a quelques années…

Je ne vois pas exactement ce que ça veut dire.

Donc concrètement, comme tu peux le voir, chaque photo est analysée avec un bon niveau quand même de précision.

Si on prend un autre exemple, on va prendre celui-ci.

Donc pour moi, le mec fait une micro-expression de mépris.

Je ne sais pas s’ils vont réussir à le capter parce que c’est franchement difficile à voir.

Pour eux, tu vois, c’est plus de la joie, ils sont sûrs à 100%.

Donc étiquette, même chose, ils savent exactement que le mec a des cheveux sur le visage.

Front, menton, sourire heureux, bref.

Comme on le voit, ce n’est pas encore totalement au point mais je pense que dans quelques années…

Ça peut être quand même un truc de fou.

Allez, on va faire le test avec une 3ème image.

Là, je prends une expression faciale qui est assez voyante et regardes.

Là, on a Wolverine qui est en colère, très probable, confiance, 91%.

Donc niveau des étiquettes : Hugh JACKMAN, évidemment.

On va aller dans web pour voir exactement comment ils ont catégorisé la photo.

Donc c’est Hugh JACKMAN, Wolverine donc concrètement, la photo est bien catégorisée, il n’y a pas de soucis.

On va voir avec une autre photo et plusieurs personnes justement sur la même photo.

Améliorer son intelligence émotionnelle : Voyons ça.

La joie, tu vois.

En plus ils sont capables de détecter tous les visages que tu as sur la photo.

Mais ce qui est ouf est qu’au final, au premier plan c’est facile de voir qu’il y a de la joie…

Mais tout ce qui est second plan, etc. c’est plus compliqué. Ils sont capables quand même d’être confiants à 89%, toujours.

Ils sont capables de voir que c’est de la joie partout.

Donc ce site internet est super intéressant, c’est www.cloud.google.com/vision.

N’hésite pas à me laisser un petit commentaire si tu trouves ce sujet super intéressant.

Je pourrai en faire d’autres sur des technologies comme ça du quotidien…

Qui te permettes toi par exemple, de t’entrainer si tu as envie.

De voir quelle micro-expression correspond à quelle émotion.

Ce qui peut être intéressant par exemple est que tu nous dises en commentaire si ta photo de profil Facebook par exemple a été fichée de la bonne manière.

S’ils ont bien détecté la bonne émotion, s’ils ont été capables aussi de te ficher sur des sites internet de malade.

En tout cas tout est dans la description…

Je te laisse un petit lien du site directement, tu as juste à scroller un petit peu, tu pourras tomber sur « essayez l’API ».

Tu fais un copier-coller, enfin, tu glisses ta petite photo et tu pourras nous dire par commentaire si c’était intéressant ou non.

On se retrouve bientôt pour une prochaine vidéo, salut.

C’était “améliorer son intelligence émotionnelle grâce à Google”… 

Partager:

Comment contrôler son esprit et ses émotions (retranscription texte)

60 000 pensées de traversent l’esprit chaque jour.

Parmi elles, 48 000 sont des pensées négatives.

A 35 ans, tu es un ensemble mémorisé de comportements réactionnels, croyances, perceptions et attitudes…

Qui fonctionnent comme un programme informatique.

95% de ce programme ne changera plus.

Ce sont tes pensées, tes actes et tes sentiments qui forment ta personnalité.

Mais il est possible de changer.

Il est possible de se transformer de l’intérieur et de prendre le contrôle de son programme informatique.

Pour cela, il faut être capable d’appuyer sur des boutons émotionnels différents.

Car chaque jour, quand tu te réveilles, tu vas sur Facebook, tu prends ton café, zéro, un, deux, trois sucres…

Tu prends ta douche et tu te connectes aux mêmes gens.

Et tu prends du plaisir à t’énerver sur les photos d’une rivale.

Tu envoies un message à ton meilleur ami, tu penses à ta journée de boulot et tu vis des émotions particulières.

90% de nos pensées ont déjà été vécues le jour précédent.

C’est-à-dire que toutes tes routines créent des émotions particulières qui passent comme un CD rayé chaque jour.

Les mêmes pensées mènent vers les mêmes choix.

Qui mènent vers les mêmes comportements… Qui créent les mêmes expériences…

Et produisent les mêmes émotions.

Notre environnement nous contrôle et nous avons une routine et cela nous rassure.

Nous vivons dans le passé chaque jour parce que nous vivons que rarement des expériences nouvelles.

Et si ton environnement crée sur toi une émotion pendant plusieurs jours…

  • Tu es dans une humeur particulière : par exemple dans la colère.
  • Et si tu laisses courir cette humeur pendant plusieurs semaines… elle se transforme en tempérament : être amer.
  • Et enfin, si cela dure des années, cela se transforme en un trait de personnalité : être colérique.

Rappelons-le, si tu effectues les mêmes tâches, que tu éteints ton téléphone avec le même doigt…

Que tu vois les mêmes personnes qui activent les mêmes émotions…

Contrôler son esprit : Alors c’est ton environnement qui crée ta personnalité.

C’est ta réalité personnelle qui forge ta personnalité.

Tu es dans ce qu’on appelle le modèle newtonien.

Et tu attends que ton environnement te rende heureux.

Tu te dis peut-être que tu n’es pas heureux parce que ton compte en banque n’est pas rempli.

Ou peut-être que tu te dis que tu es malheureux parce que tu n’as pas une belle voiture.

Tu es confronté à l’environnement chaque jour.

Il est ton pire ennemi et ton meilleur allié mais il contrôle ce que tu es.

Si tu es dans une pensée négative, que tu te sens malheureuse, coupable.

Tu actives des schémas mentaux différents qui activent une séquence…

Un schéma, une combinaison différente, tu te sens coupable, malheureux.

Contrôler son esprit : Et c’est là que l’épigénétique entre en jeu.

Il est prouvé que l’on peut améliorer sa santé en étant stimulé positivement.

Si tu ressens de l’amour, du bien-être, tu n’investies plus ton attention et ton énergie dans l’ancien toi.

Sur les comportements, les problèmes de ton environnement externe qui réaffirment ton identité.

Plutôt que de mettre ton énergie dans ces pensées, ces comportements, tu les observes de loin.

En faisant cela, tu enlèves de l’énergie à l’ancien toi.

Et peu à peu, il meurt biologiquement, neurologiquement, chimiquement et génétiquement.

Un groupe de diabétique, par exemple, qui rigole ensemble pendant 1h peut activer 23 nouveaux gènes.

Des personnes stressées, en apprenant à méditer activent plus de 800 gènes qui stimulent leur système immunitaire…

Et désactivent plus de 600 gènes liés à la réponse au stress.

Pour apprendre cela, il faut apprendre, non-plus à vivre dans le passé mais à créer une image du futur.

Une vision comme tu le faisais quand tu étais petit.

Quand tu attendais le jour de la rentrée avec excitation et joie.

Martin Luther KING, Nelson MANDELA, Jeanne d’ARC, Steve JOBS avaient cette faculté en eux.

Ils étaient capables de créer une vision dans le futur, tellement excitante, tellement palpable…

Que cela les poussait à continuer même on cherchait à les dissuader.

La force de l’Homme est son imagination.

Et le cerveau est incapable de discerner la réalité de la fiction.

Si tu penses réussite fortement, tu deviens la réussite.

Tes nouvelles pensées que tu as créées te mèneront vers de nouveaux choix qui te mèneront vers de nouveaux comportements et actions…

Tu vivras des expériences nouvelles et donc, de nouveaux sentiments. Et tu n’attends plus le cause à effet.

Contrôler son esprit : Tu produis, tu causes l’effet.

Tu es dans le futur et non-plus dans le passé et tu crées l’émotion qui te conviens.

Et je t’invite dans ce voyage, si tu le souhaites.

C’était “Comment contrôler son esprit et ses émotions”…

Je t’invite à rejoindre l’aventure ici.

Partager:
Page 2 of 212