fbpx

Hypnotiser le peuple ou découvrez les 3 astuces mentales de Donald Trump pour manipuler le débat…

(Introduction Barack Obama – Donald Trump)

Mesdames, messieurs, le storytelling est mort.

Oui, je sais, c’est triste…

Le Storytelling est l’art de raconter des histoires.

Et malheureusement, ça disparait de plus en plus.

On est de moins en moins dans l’art de faire des histoires longues, impactantes, avec :

  • Une introduction.
  • Un développement.
  • Des obstacles.
  • Et des contournements d’obstacle.

Et on est de plus en plus dans l’ère du clash.

Ce sont les phrases courtes, impactantes et qui demandent que très peu d’attention.

Selon Christian SALMON qui, justement, est l’auteur de “L’ère du clash“.

Il explique que le storytelling disparait de plus en plus à cause de 2 facteurs.

Le premier, c’est le 11 septembre 2001, avec les attentats.

Et de nombreuses personnes n’ont pas crues à l’hypothèse du 11 septembre.

Les politiques à l’époque donc aux Etats-Unis, des complotistes du coup.

Et c’est donc là en fait qu’il y a une cassure entre le storytelling que nous racontait les politiques à l’époque et les complotistes.

Deuxième élément, c’est en 2005 avec les réseaux sociaux, Facebook, Twitter et l’abondance justement du storytelling.

Toutes les marques utilisaient ces médias sociaux.

Et malheureusement, forcément, les gens avaient de moins en moins d’attention disponible pour ces storytelling.

Les histoires longues demandent beaucoup d’attention et plus tu en as, moins tu peux porter d’attention à ces histoires.

Donc l’ère du clash, l’art de la petite phrase impactante et violente est arrivée à ce moment-là et a pris une place très importante.

Nous somme dans “l’ère du clash”.

De moins en moins de monde, de moins en moins de marques utilisent des histoires longues/storytelling.

Mais de plus en plus des phrases impactantees, du visuel.

C’est là d’ailleurs qu’apparaissent Snapchat et Instagram…

Avec des contenus beaucoup plus courts et beaucoup plus impactant…

Et Donald TRUMP, on y vient enfin… a parfaitement compris comment fonctionnent les médias sociaux, et utilise parfaitement l’ère du clash pour sa propre personne.

Et personnellement, je n’ai pas peur de comparer Trump à un hypnotiseur…

Parce que concrètement, il utilise des outils d’hypnose pour attirer l’attention des gens et pour les convaincre.

Hypnotiser les foules – Secret N°1

D’ailleurs le premier secret est de capter l’attention des gens.

Ou j’irai encore plus loin, c’est de frapper l’attention des gens.

Hypnotiser les foules en captant l'attention

Il faut capter… FRAPPER l’attention des gens.

D’ailleurs, est-ce que tu savais que Donald TRUMP a fait de la télé réalité ?

En fait il a participé à 14 saisons de The Apprentice.

Ils devaient juger des candidats dans leur capacité à faire du business.

Mais ce qui s’est passé est que vraiment, à ce moment-là…

Trump a compris exactement faire pour créer du buzz.

Et donc pour créer du clash et capter l’attention des gens.

D’ailleurs il a balancé une phrase qui est réputé aux Etats-Unis à Barack Obama.

Par la suite il a employé d’autres mots, des “hot words” qui permettent de capter l’attention des gens parce que c’est brutal.

C’est violent et ça a un fort impact émotionnel.

Bon, je suis sûr que tu es tombé sur plusieurs phrases de Donald TRUMP assez violentes…

Mais on va résumer le personnage en une seule phrase.

« Comment Hilary CLINTON peut-elle satisfaire son pays si elle ne satisfait pas son mari ? »

Le mec, il s’en fout, il n’a pas le temps.

Donc la première étape pour hypnotiser les gens est de capter leur attention…

De frapper leur attention avec des mots impactant, courts qui vont provoquer des émotions.

Hypnotiser les foules – Secret N°2

Deuxième astuce mentale qu’il utilise beaucoup est de détourner l’attention.

Hypnotiser ou devenir un magicien.

Tel un magicien, Donald Trump détourne l’attention (misdirection).

Parce que quand tu as un contradicteur, il faut que tu puisses trouver un moyen de contourner le problème et de recadrer la situation.

Et Donald TRUMP est très fort à ça.

Le What Aboutisme, des mots What about qui veut « qu’en est-il ? » est une technique très puissante utilisée par Donald TRUMP pour contourner l’attention.

Quand il est accusé de quelque chose, Donald TRUMP est très puissant pour contourner l’attention en balançant quelque chose sur le candidat.

Comme tu vas le voir dans cette vidéo.

Pour moi, Donald TRUMP est un peu le Walt Disney moderne.

Je suis désolé de faire la comparaison comme ça, mais pour ma part…

Je pense qu’il caricature tous les candidats qui sont contre lui, et tous ses détracteurs et je pense que c’est pour ça qu’il arrive vachement à divertir les gens et à les convaincre.

Parce que regarder Donald TRUMP, c’est comme regarder un Disney.

Le mec fait un peu le « fou-fou », il fait des têtes un peu de con.

Il se fout de la tête des candidats en face de lui et c’est une bonne manière, en fait, de faire totalement l’inverse des candidats et des politiques qu’il y avait ces 50 dernières années.

 

Il crée une sorte d’univers autour de lui et c’est vachement hypnotique parce que c’est quelque chose d’inédit hypnotiser.

Hilary CLINTON était la colérique. La femme qui ne s’occupait pas bien de son mari.

Et tous les candidats qui étaient contre lui avant la présidentielle avaient un petit personnage qui était attribué, en fait.

Et lui forcément, il utilise des mots puissants pour se décrire et il décrédibilise les autres avec des hot words violents et ridicules.

Donc :

  1. Donald TRUMP est capable de capter notre attention.
  2. Il est capable aussi de nous distraire quand il le faut.
  3. Et bien entendu, le plus important est qu’il est capable de toucher notre cerveau décisionnel.

Les chercheurs ont démontré que l’on prenait des décisions de manière émotionnelles et qu’on les justifiait de manière rationnelle.

Donc à mon avis, TRUMP a été élu grâce à ça.

Et ce qu’il faut bien comprendre c’est que pour prendre des décisions, nous avons des stimulis et TRUMP répond parfaitement à ces stimulis.

Il sait comment justement, déclencher une prise de décision.

Premièrement, ce qu’il faut savoir est que notre cerveau est égocentrique, il pense à lui d’abord.

TRUMP l’a parfaitement compris pendant la campagne en disant « make America great again ».

Et en gros, il a touché un petit peu à l’égo des américains.

Et ça a déjà joué sur la prise de décision d’élire Donald TRUMP pendant la présidentielle pour hypnotiser.

Pour une prise de décision, notre cerveau est sensible au contraste.

Le bien, le mal, avant, après et Donald TRUMP l’a parfaitement compris en utilisant les mexicains comme des ennemis.

Le bien, le mal. Les Américains sont bien, gentils et les mexicains sont les méchants.

Pour prendre une décision, notre cerveau aime les choses tangibles.

Qu’est-ce qu’il s’est passé avec les mexicains ?

Eh bien, comme ce sont des méchants, on va construire un mur et ça, forcément, c’est tangible…

C’est palpable et c’est puissant pour la prise de décision.

Notre cerveau est aussi sensible au visuel.

Quand tu observes la communication de Trump sur les réseaux sociaux, c’est extrêmement visuel.

Alors, il fait aussi beaucoup d’expressions faciales, il est beaucoup dans la caricature visuelle.

Et c’est très marquant pour l’esprit.

Et enfin, forcément, le cerveau est très sensible aux émotions.

Hypnotiser le peuple avec les émotions

Que ce soit positif ou négatif, Donald Trump véhicule des émotions.

Donc pour conclure cette vidéo, on pourrait dire que Donald TRUMP est capable d’utiliser l’ère du clash pour capter l’attention.

Il est capable de comprendre comment fonctionne les réseaux sociaux…

Comment sortir du lot…

Faire en sorte de justement contre-carrer les plans des politiques à l’ancienne, qui utilisent le storytelling…

Vachement beau, vachement doux pour convaincre les gens mais ça ne fonctionne plus.

Il utilise les médias sociaux pour capter l’attention avec les mots impactant, il détourne l’attention en se foutant de la tronche des candidats en face ou des personnes qui cherchent à le contredire.

Et enfin, il a parfaitement compris le processus de décision de notre cerveau et il sait parfaitement sur quel bouton appuyer pour faire en sorte que les gens votent pour lui.

J’espère que cette vidéo t’a plu, on se retrouve très bientôt pour une prochaine vidéo.

Mets un pouce en l’air si tu le souhaites et n’hésites pas à me laisser un petit commentaire, ça serait super.

A très bientôt, salut.

C’était “hypnotiser le peuple par Donald Trump”… 

Partager:

Découvrez les 3 personnalités préférées du manipulateur ou pervers narcissique au quotidien. 

Le couple Harley Quinn – Joker est super intéressant et ce sera notre fil rouge tout au long de cette vidéo…

Ça te va ? Mec, excuse-moi, t’es en train de parler à une caméra, là.

Oui enfin… bon d’accord.

Du coup dans les vidéos, dans les articles, on prend souvent l’angle « comment repérer un manipulateur ? »

Nous, ce qui est intéressant est qu’on va prendre le sens inverse…

C’est-à-dire qu’on va essayer de…

Repérer quelles sont les personnalités que recherchent un manipulateur à manipuler.

Donc on va prendre 3 profils.

Si tu reconnais dans un de ces profils, c’est que tu as de fortes chances d’être manipulé par quelqu’un ou d’avoir été manipulé il y a quelques temps.

Quand tu étais jeune ou quoi que ce soit.

Donc on commence tout de suite avec la première personnalité.

Personnalité préféré des manipulateurs et pervers narcissique N°1 :

C’est la personnalité histrionique et Harley Quinn est le parfait exemple de la personnalité histrionique.

Harley Quinn est une personnalité histrionique.

Et le Joker à complètement compris qu’il pouvait manipuler Harley Quinn en façonnant sa personnalité.

Harley Quinn, justement, semble souffrir de cette pathologie.

Et le Joker en tant que pervers narcissique, psycho-sociopathe, antisocial…

Ouais, au moins tout ça… ne pouvait pas mieux tomber et Harley Quinn est vraiment l’archétype même d’une personnalité…

Qu’un manipulateur, un pervers narcissique va rechercher.

Comme tu vas le voir dans l’extrait suivant…

En plus, le Joker va utiliser justement des techniques de pervers narcissiques pour séduire Harley Quinn.

Il faut savoir qu’un pervers narcissique va utiliser 3 étapes pour faire en sorte qu’une personne soit sous son emprise.

  1. La première étape est la séduction.
  2. Ensuite c’est l’emprise en tant que telle.
  3. Et la troisième est la destruction.

Nous dans cette vidéo on va voir la première étape donc la séduction.

Et on va voir comment va faire le Joker pour séduire Harley Quinn.

Regardez.

Dans cet extrait, le Joker va attiser la curiosité d’Harley Quinn.

Là, on ne le voit pas forcément dans la vidéo parce que c’est vachement inhibé et c’est vachement contenu.

Mais Harley Quinn, au fur et à mesure va faire ressortir cette personnalité à l’intérieur d’elle-même.

Forcément, en bon Joker, en bon manipulateur, il est capable de faire ressortir le plus mauvais en nous.

Et Harley QUIN, comme on connait maintenant est vraiment la personnalité histrionique parfaite.

Les caractéristiques de la personnalité histrionique, c’est quoi ?

C’est un besoin extrême d’attention et de plaire à autrui.

  • Une théâtralisation de l’expression émotionnelle.
  • Un comportement de séduction inadaptée et provocant…
  • Utiliser son physique pour attirer l’attention.
  • Une expression émotionnelle superficielle et instable, etc…

Si tu connais des personnes ou si toi-même tu es dans cette personnalité, mets un « oui » dans les commentaires.

Allez, avant de te faire découvrir la seconde personnalité préférée des manipulateurs…

On retourne voir le Joker et Harley QUIN, c’est parti. (Extrait)

Dans cet extrait vidéo, le Joker utilise une technique vraiment très puissante qui s’appelle le fractionnement.

pervers narcissique

Le Joker utilise le fractionnement pour rendre accro Harley Quinn.

Quand on connait quelqu’un intimement, on a tendance à lui avouer nos plus gros secrets.

C’est-à-dire qu’on ne va pas hésiter à se montrer vachement sensible, à parler de sujet qui nous touchent intimement.

Et le Joker l’a parfaitement compris.

  • La première étape, donc, du fractionnement est de démontrer des sentiments extrêmement intimes et personnelles qui vont toucher la personne.

Donc c’est à travers des anecdotes tristes, sur notre enfance notamment et des choses violentes, brutales qu’on a vécues qui vont attendrir la personne en face.

Et la seconde étape, c’est ça.

  • Dans le fractionnement, on va utiliser des émotions extrêmement négatives mais aussi extrêmement positives.

Et de cette manière en fait on va créer une sorte de passerelle temporelle.

Mec, tu t’es cru dans Stargate ou quoi ?

Non, non, non, attends, je vais expliquer.

Passerelle temporelle, on va plutôt dire accélération temporelle…

C’est que finalement, quand tu regardes les relations que tu as avec les gens intimes, proches, tu as vécu pleins d’émotions avec elles.

Qu’elles soient positives ou négatives.

Et l’accélération temporelle est de faire en sorte de passer du négatif au positif

Raconter des anecdotes avec des personnes que tu viens de rencontrer pour justement accélérer le processus de connexion émotionnelle.

Donc la personne a l’impression de te connaitre depuis toujours parce que tu lui parles de sujet très intime.

C’est ce que fait le Joker, il utilise un sujet négatif et un sujet extrêmement positif du coup, Harley Quinn a l’impression d’être en connexion émotionnelle très intense avec lui.

Personnalité préféré des manipulateurs et pervers narcissique N°2 :

Deuxième trouble préféré des manipulateurs, le trouble de la personnalité dépendante.

Pervers narcissique personnalité dépendante

La personnalité dépendante est appréciée par le pervers narcissique.

Les personnes qui souffrent de ce trouble pensent que les gens qui sont autour d’eux peuvent gérer leurs propres problèmes mieux qu’eux.

Ils ont besoin de l’autre pour qu’ils assument leur responsabilité au quotidien.

Ce sont des personnes qui ont du mal à exprimer un désaccord avec autrui.

Ils cherchent à outrance le soutien et l’appui des autres.

Quand une relation proche se termine comme une rupture sentimentale, elles cherchent immédiatement à trouver quelqu’un d’autre.

Parce que ce sont des personnes qui sont véritablement dépendantes et ont besoin d’une connexion affective.

Et enfin, l’un des points les plus importants est que ce sont des personnes qui sont vachement préoccupées par le fait d’être abandonné ou rejetées.

Donc elles se raccrochent sans cesse aux personnes qui sont avec elles.

Forcément, tu as compris, pour un pervers narcissique ou pour une personne qui va manipuler, c’est hyper intéressant.

Parce que, forcément, sachant que la personne va absolument chercher à s’accrocher à toi quoiqu’il arrive.

Pour le pervers narcissique, c’est parfait.

  • Dans la première étape, il va séduire la personne.
  • Il va faire en sorte de l’amadouer.
  • Et ensuite, la personne une fois qu’elle va être accrochée, elle va tout accepter du pervers narcissique.
  • Elle va accepter que le pervers narcissique ou le manipulateur l’insulte, soit vachement désagréable.
  • Quoiqu’il arrive, elle va penser que c’est elle qui est fautive et va tout faire pour se raccrocher au manipulateur.

Et faire en sorte que celui-ci l’aime toujours et du coup, la personnalité dépendante va rester accroché à ce connard…

À cet enfoiré, on peut le dire ? Ouais, on peut le dire.

Si tu connais des personnes qui sont dans ce cas ou que tu es toi-même dans cette personnalité dépendante, mets un « yes » dans les commentaires.

 

Personnalité préféré des manipulateurs et pervers narcissique N°3 :

Troisième trouble de la personnalité préféré des manipulateurs, le trouble de la personnalité évitante.

Personnalité évitante pervers narcissique

Le trouble de la personnalité évitante.

Là on est sur des personnes qui sont hyper sensibles aux critiques ou au rejet d’autrui.

Ce sont des personnes qui manquent extrêmement de confiance en eux.

Des personnes qui s’isolent socialement.

C’est quelque chose qui est auto-imposé donc elles sont vachement méfiantes et ont une faible estime d’eux-mêmes.

Elles ont un grand embarra et un sentiment d’infériorité.

Ce qui est intéressant avec ce profil est que ce sont souvent des personnes qui ont vécus dans leur enfance avec des personnes pervers narcissiques.

Un parent ou un proche et ce qui s’est passé c’est que ces personnes ont été vampirisées par ces pervers narcissiques.

Et du coup, maintenant, elles se dégagent du groupe et elles vont s’isoler.

Mais bien sûr, ces personnes en souffrent même si elles ne le reconnaissent pas forcément.

Elles s’isolent mais quand le pervers narcissique vient à eux, c’est comme si elles revivaient…

Parce que dans un premier temps, le pervers narcissique va valoriser cette personne.

Il va se placer un petit peu en sauveur.

Le pervers narcissique adore être dans cette position, forcément…

Être placé comme un sauveur et dans un premier temps, la personnalité évitante va adorer ça.

C’est ça en plus le côté pervers de cette personnalité, c’est que ce sont des personnes qui veulent absolument s’éloigner du groupe.

Parce qu’elles ont été victimes bien souvent de pervers narcissiques ou de manipulateurs.

Et manque de pot, les pervers narcissiques et les manipulateurs sont intéressés par ce type de profil.

Si tu connais dans personnes qui sont dans ce cas, que tu es toi-même une personnalité évitante, mets « ok » dans les commentaires.

Donc c’était les 3 types de personnalités qu’aiment les pervers narcissiques ou les manipulateurs. Le manipulateur a trouvé sa proie, peu à peu, la toile se resserre et le manipulateur peut la manger.

Partager:

Comment se démarquer de la masse ? Voici 3 secrets de Karl Lagerfeld…

Toutes les personnes ventripotentes sont bien entendu pas les bienvenues dans cette vidéo.

Si vous pesez plus de 50kg, vous n’êtes pas les bienvenus dans cet espace.

Et je pense que Choupette est d’accord avec moi.

Bon, qu’est-ce que vous en pensez Karl, pas mal mon imitation ?

Non, j’avais très envie de te parler de Karl LAGERFELD qui nous a quitté le 19 février 2019.

Je te dis ça au cas où tu regardes cette vidéo en 2037 et je voulais revenir sur sa personnalité…

Sa manière d’être qui font que c’est une personne qui s’est démarquée au fil des années.

Depuis plus de 50 ans et qui a créé une image iconique.

Et moi l’idée bien entendu est de savoir ce qui fait que Karl LAGERFELD se démarque des autres.

Et comment tu pourrais faire pour toi aussi te démarquer des gens de la société au quotidien.

Secret N°1 pour se démarquer : le symbole.

Secret N°1, c’est de miser sur les symboles.

Au cours des dernières années, il y avait Karl LAGERFELD mais il y avait aussi son chat, sa chatte, Choupette, qui était associée à Karl LAGERFELD.

Karl Lagerfeld et Choupette.

Et moi je pense qu’il n’a pas utilisé le chat comme symbole de manière anodine.

Parce que pour moi, le chat a une connotation assez puissante.

Déjà le mystère, le côté solitaire et le côté aussi athlétique et élégant.

Et Karl LAGERFELD, tout sa vie, il a essayé je pense de représenter ses symboles.

Quand tu regardes, il portait des lunettes noires constamment et pour moi, les lunettes noires…

Et dans l’inconscient collectif, est tout simplement : l’aspect mystérieux.

Parce que les lunettes de soleil vont recouvrir les yeux et les yeux son le reflet de l’âme.

Et quand tu portes des lunettes de soleil, bien entendu, tu conserves un aspect mystérieux aux yeux des autres.

Et donc je pense que Karl LAGERFELD a cherché toute sa vie à conserver des symboles qui le représentent.

Toi, au quotidien, si tu veux miser sur les symboles, tu ne vas pas forcément porter tout le temps des lunettes de soleil…

Ni quoi que ce soit mais tu peux miser sur ta personnalité.

Si tu es quelqu’un de drôle, authentique, dynamique, empathique, tu peux jouer là-dessus.

Et au quotidien pour se dégager un petit peu, se démarquer des autres.

Tu peux utiliser tes traits de personnalité pour te démarquer.

Parce qu’il n’y a pas forcément que les symboles à l’état pur…

Comme Apple avec sa pomme qui font que les personnes se rappellent de toi.

Par exemple, durant la libération de Paris en 1945, les troupes américaines devaient entrer sur Paris en premier pour démontrer que les américains avaient sauver Paris.

Charles De Gaulle à la libération de Paris

Charles De Gaulle à la libération de Paris.

Mais ce qui s’est passé est que Charles de GAULLE a réussi à faire en sorte de rentrer en premier dans Paris avec les troupes françaises.

Et ça a créé, dans l’inconscient collectif, une image complètement différente de Charles de GAULLE et de la libération.

A l’heure actuelle on voit Charles de GAULLE comme le libérateur de la France alors que ce sont les américains.

Et s’il n’y avait pas eu cette image de Charles de GAULLE qui rentre dans Paris en premier avec les troupes françaises…

On aurait une connotation complétement différente de la libération de Paris.

Donc ce qui est important est de comprendre quelle image tu vas véhiculer au quotidien.

Et qu’est-ce que tu veux que les gens perçoivent de toi ?

Si tu es capable de savoir quelle image de toi tu veux dégager, tu vas pouvoir sortir du lot.

Secret N°2 pour se démarquer : maîtriser le temps.

Quand Karl LAGERFELD arrive chez Chanel en 1983, c’est une maison poussiéreuse.

Il révolutionne la marque en reprenant les codes de Gabriel CHANEL, le twin set, le tweed…

La couleur bleue marine et ivoire et en fait des pièces extrêmement modernes.

Et l’une des particularités de Karl LAGERFELD est que le passé ne l’intéresse pas.

Se démarquer comme Karl Lagerfeld

Karl Lagerfeld disait : “le passe ne m’intéresse pas.”

C’est assez marrant parce que c’est une personne qui n’a pas beaucoup écrit sur lui.

Même quasiment pas et qui ne possède pas de style propre à lui.

Il explique bien que Chanel, par exemple, utilise les codes anciens juste pour rassurer les clients.

Quand tu dis que c’est du Chanel, tu sais que c’est une maison ancienne et qui sait ce qu’elle fait.

Je ne veux pas être le père d’une génération, le grand-père d’une génération.

Je n’appartiens à aucune génération, je suis toutes les générations.

D’ailleurs, Karl LAGERFELD dit s’amuser à jouer avec le temps et il s’amusait juste à créer des choses nouvelles.

Il y a une notion qui est très importante, l’observation.

Karl LAGERFELD estimait que c’était une personne qui observait énormément et qu’il créait par la suite…

Il se fichait complètement de la concurrence mais ce qui l’intéressait était d’observer les gens puis de créer.

Donc pour te démarquer il ne faut pas avoir peur du temps et il faut jouer avec et s’en amuser au quotidien.

Secret numéro 3 pour se démarquer : rester cohérent et authentique.

Quand on est cohérent et authentique, on joue sous notre vrai jour.

On a notre propre personnalité, nos propres défauts mais on les assume.

Et ça, Karl LAGERFELD l’a bien prouvé.

Il y a eu beaucoup de phrases chocs qui sont passée dans les journaux, etc…

Mais ça, il s’en foutait complètement.

Ça faisait partie de sa personnalité.

Et ce qui est intéressant, je vais te le montrer dans l’extrait suivant…

C’est qu’il était incapable de savoir qu’il était par exemple égocentrique, original, crédible, peu importe.

Il agissait comme il était et il se fichait complètement de l’image qu’il pouvait projeter.

Donc Karl LAGERFELD ne fait pas, il est.

C’est toute la différence et pour te démarque des autres, il faut absolument rester authentique et ne pas avoir peur de s’assumer complètement comme on est.

Et nous, bien entendu dans notre société il y a des normes sociales.

Et je pense que, du coup, Karl LAGERFELD était quelqu’un de très solitaire.

Justement pour ne pas être dans les normes sociales.

Et donc finalement il faut apprendre à rester cohérent avec toi- même.

D’apprendre à assumer d’avoir ta personnalité, de choquer les gens.

Et c’est ce qui a fait que justement, Karl LAGERFELD a réussi à faire remonter la pente à Chanel et à créer une entreprise qui vaut plusieurs milliards de dollars maintenant.

Donc toi maintenant ce que tu dois faire est de ne plus avoir peur de choquer parfois…

De rire aux éclats quand tu en as envie même si la situation ne s’y prête pas forcément…

D’assumer tes pensées, tes envies et de ne pas faire comme les autres.

C’est vachement compliqué parce qu’au quotidien.

On nous pousse à consommer exactement comme la masse.

Mais si tu devais t’écouter, qu’est-ce que tu ferais maintenant ?

C’est à toi de jouer maintenant.

J’espère que ces 3 secrets t’ont plus.

On se retrouve très bientôt pour une prochaine vidéo.

Merci à tous d’avoir suivi cette vidéo, je vous souhaite une bonne continuation, salut à tous.

A la prochaine.

Merci d’avoir lu “3 secrets de Karl Lagerfeld pour se démarquer” 

Partager:

4 astuces psychologiques pour savoir si vous lui plaisez…

Je suis tombé sur l’émission “Dating Around” de Netflix.

Petite série vachement sympa où on suit une personne durant 5 rendez-vous avec des inconnus.

Tout ça se passe à New York.

Je me suis dis que j’allais en faire une petite vidéo…

J’espère que ça va te plaire et je n’ai pas envie de m’intéresser seulement au non-verbal…

J’ai vraiment envie que l’on s’intéresse véritablement aux mots, comportements, au verbal de la personne.

Et ça va être un bon moyen pour toi, si tu vas à un rendez- vous galant pour la première fois…

Par exemple, de repérer des signes d’intérêts chez la personne en face de toi.

Savoir si vous lui plaisez

Là, concrètement… ça ne colle pas.

Et comme je n’ai pas envie que tu sois un psychopathe en mode…

« Putain, là, elle vient de me sourire, elle a touché chez cheveux, oh, bordel de merde. ».

J’ai plutôt envie de répartir ça en 4 familles.

En 4 catégories qui vont être faciles à retenir en tête.

Et de cette manière, tu vas pouvoir repérer si la personne en face de toi aime ta présence, est séduite ou pas du tout.

Astuce N°1 pour savoir si vous lui plaisez : observez la distance corporelle.

Numéro 1, si la personne se rapproche, c’est bon signe.

Que ce soit d’un point de vue non-verbal, au niveau des mots…

Si elle cherche à trouver des points communs par exemple ou qu’elle cherche à se rapprocher physiquement, c’est bon signe.

C’est universel, c’est que forcément, tu l’attires.

Putain, le mec il croit nous apprendre quelque chose : “Les mecs, on va le défoncer par commentaire, on y va ?”

Non, tu vas voir, je vais être bien plus précis.

Regardes bien dans ces extraits, tu vas voir où je veux en venir exactement. (Extrait)

C’est assez marrant parce que les gens essaient de trouver des points communs qui sont un peu banales.

“Tu adores les spaghettis ? Putain, c’est fou, moi c’est pareil.”

“Tu les aimes avec de la bolo ? Toi et moi, on est les mêmes.”

Donc tu peux repérer dans un rendez-vous par exemple..

Si la personne cherche forcément des petits points communs.

la couleur du resto, la boisson, tous les petits indices comme ça qui vont te faire dire « putain, c’est bizarre quand même, elle cherche forcément ou il cherche forcément des points communs un peu ridicule ».

Astuce N°2 pour savoir si vous lui plaisez : Il/ elle parle du passé ou du futur.

Savoir si vous lui plaisez

Deuxième catégorie, parler du passé ou du futur.

Ça c’est hyper important.

Une personne qui va décider de parler de son passé ou de son futur, surtout si c’est émotionnel…

C’est que forcément, elle cherche à créer un lien émotionnel avec toi.

Quand tu vois la différence avec les rendez-vous que tu peux avoir pour un entretien d’embauche…

Ou quoi que ce soit, c’est rare que les personnes aillent parler de tes émotions.

Donc ça, c’est un très bon indice pour savoir si la personne cherche à se projeter quelque part dans le futur avec toi.

Parce que concrètement, quand tu parles de l’enfant que tu étais, tu touches à la corde sensible.

Ou alors si tu parles de futur, que tu cherches à te projeter avec la personne.

C’est que forcément, tu imagines peut-être quelque chose avec elle.

Astuce N°3 pour savoir si vous lui plaisez : il/elle sexualise.

Troisième catégorie, sexualiser.

Bon, là, tu vas voir que je vais te laisser un extrait où ça ne marche pas forcément. Le mec se plante littéralement parce que c’est beaucoup trop cru, il est limite dans le porno, tu vas voir. (Extrait)

« T’aimes quand c’est gros, toi ? Toi cocotte, toi t’aimes bien, toi »

Ça, je ne te conseille pas du tout.

Il faut quand même faire attention à ce tu racontes et que la sexualisation se fasse étape par étape.

Tu peux faire de petites insinuations rapidement dans la conversation.

Mais il ne faut pas aller trop loin.

Peut-être que tu es déjà tombé sur quelqu’un qui a sexualisé à mort dans la conversation…

Et ça ton rendu mal à l’aise.

Et ça t’a rendu mal à l’aise…

Tu peux m’en parler par commentaire.

Astuce N°4 pour savoir si vous lui plaisez : il/elle parle de ses émotions

Et 4ème catégorie, les palettes émotionnelles.

Une personne qui va te parler de sujet très marrant et qui va aussi te parler de sujet très intime…

Qui le touche personnellement, c’est très bon signe.

Concrètement, si tu rencontres quelqu’un qui est capable de te raconter le fait qu’elle a divorcée…

Qu’elle a des problèmes de famille, qu’elle a perdue un enfant, tout ce qu’elle a ressentie…

Son passé par rapport à ses ex et qu’elle ne veut pas reproduire les mêmes choses dans le futur…

C’est très très bon signe pour savoir si vous lui plaisez

Comme tu vas le voir dans l’extrait suivant, il est très touchant.

D’ailleurs et ce qui est rigolo est que la femme en face d’elle explique qu’elle aussi, a vécu quelque chose de grave.

Pas autant que lui et que finalement, ils ont encore une fois un point commun. (Extrait)

Et avant de terminer, j’aimerai préciser quelque chose de très important…

C’est qu’il faut absolument analyser tout cela de manière quasi-scientifique.

C’est-à-dire que tu dois ne pas laisser tes émotions parler quand tu observes des choses et que tu dois observer

Les choses comme si tu étais un enquêteur quelque part.

Ce qu’il faut savoir est que, par exemple, quand on fait une analyse en non-verbal, on s’intéresse à plusieurs éléments.

Analyse non-verbal

L’analyse non-verbale doit être quasi scientifique.

1) Premièrement, la ligne de base.

C’est-à-dire que quand tu observes quelqu’un, elle va avoir une attitude particulière de base.

Une personne vachement extravertie comme l’exemple ici va donner l’impression qu’elle est séduite…

Alors que ce n’est pas le cas forcément.

C’est juste qu’elle agit de cette manière, c’est quelqu’un de très ouvert.

De très avenant mais ça ne veut pas dire qu’elle est forcément intéressée par toi tout de suite.

La personne est plus introvertie mais ça ne veut pas dire qu’elle ne sera pas intéressée.

2) Ensuite, ce qui est important est l’analyse en cluster.

C’est-à-dire en grappe, plusieurs items.

C’est-à-dire que tu vois avoir par exemple que la personne se rapproche physiquement et dans les points communs.

Qu’elle parle du passé et du futur, qu’elle sexualise la conversation…

Qu’elle parle de sexe ouvertement ou qu’elle fasse des allusions…

Et quatrièmement, qu’elle te démontre sa palette émotionnellement.

Donc des sujets beaucoup plus intimes qui touchent à son enfance.

À son passé, ses souffrances et des anecdotes où elle a vécu des émotions vachement positives.

Et l’idée avec les clusters est d’observer 3 indices comme ceci.

Parmi ces 3 catégories, si tu arrives à observer 1 élément par catégorie, c’est super.

Et tu peux te dire que la personne est intéressée par toi.

3) Ensuite, hyper important, c’est d’observer la cohérence.

Est-ce que la personne te dit quelque chose mais son corps te dit autre chose ?

Si tu repères qu’il y a une incohérence entre ce que la personne te raconte d’un point de vue verbale et non-verbale.

Cest que là, il faut que tu analyses un peu plus en profondeur.

4) Savoir si vous lui plaisez : Et enfin, dans ton analyse, tu dois inclure le contexte.

En non-verbal par exemple, c’est si la personne a les bras croisés pendant le rendez-vous…

Pose-toi la question : est-ce qu’elle a froid ?

C’est peut-être qu’elle n’est pas assez couverte donc ce n’est pas un indice fiable pour ton analyse.

C’est très important également.

Tu peux aussi chercher à savoir pourquoi la fille ou le garçon en face de toi est de mauvaise humeur.

Est-ce que c’est de ta faute ou est-ce que ça vient de sa vie personnelle ?

Il n’y a pas d’inquiétude à avoir, certaines personnes ne vont pas forcément être dans le bon mood dès le départ.

La plupart du temps, ça ne vient pas de toi forcément.

Donc la personne est juste dans une mauvaise énergie.

Donc on récapépète :

  1. Premièrement, est-ce que la personne se rapproche de toi ? Est-ce qu’elle se met à proximité ?
  2. Deuxièmement, est-ce qu’elle parle du passé ou du futur ?
  3. Troisièmement, est-ce qu’elle sexualise la conversation ?
  4. Et quatrièmement, est-ce qu’elle fait part de palette d’émotion positives, négatives ?

Est-ce que la personne en fait se confie à toi ?

Et pour ton analyse, tu utilises la ligne de base, l’analyse en cluster, la cohérence et le contexte.

Et là tu es paré pour un super rendez-vous, c’est génial.

J’espère que cette vidéo t’a plu…

N’hésite pas, je pourrai faire une seconde vidéo sur par exemple les signes de désintérêt en séduction lors d’un contexte de rendez-vous galant.

Et je te laisse juste en dessous un petit lien vers mon ebook sur le cold reading.

C’est un ebook que j’ai écrit il y a quelques temps sur comment cerner son interlocuteur en 1 minute, top chrono.

Ça va te permettre de développer ton sens de la déduction et de devenir un vrai profiler au quotidien. A bientôt pour une prochaine vidéo, salut.

C’était : “Savoir si vous lui plaisez grâce à 4 astuces psychologiques”

Découvrez “7 leçons de cold reading” pour cerner votre interlocuteur !

Partager:
Page 1 of 212